MÉDITATION ET MINDFULNESS (MBSR)

La pleine conscience qui se développe aujourd’hui en Europe est principalement ce qu’on appelle la « Mindfulness » de Jon Kabat-Zinn. La Mindfulness telle qu’elle est présentée en occident est une série d’exercices de méditation, relaxation et sophrologie qui ont pour but de gérer le stress, l’angoisse et la dépression. Ceux qui prétendent le contraire oublient souvent la définition même de ce qu’ils transmettent : MBSRMindfulness Based Stress Reduction ou Réduction du Stress Basée sur la Pleine Conscience.

La Mindfulness (MBSR) utilise donc effectivement certaines techniques de méditation, mais pas uniquement, et en ajoutant un objectif de bien-être. La méditation silencieuse n’a pas pour but de gérer quoi que ce soit. Les seuls objectifs visés lors d’une pratique de méditation silencieuse sont de développer sa capacité de concentration et/ou sa capacité d’observation. Tout ce qui en découle ne sont que des effets secondaires liés à cette pratique millénaire. Il est aujourd’hui évident, et la science le prouve, que ces effets secondaires sont multiples et bénéfiques pour toute personne s’adonnant à ce type de pratique, car la concentration calme le mental et l’observation permet de comprendre la réalité des phénomènes.

Différence entre méditation et Mindfulness (MBSR)

Si la Mindfulness (MBSR) sert à gérer quelque chose, la méditation silencieuse sert à ne plus avoir quoi que ce soit à gérer et de laisser la vie s’exprimer librement. Car l’enseignement de la véritable méditation est simple : il n’y a rien à gérer puisqu’il n’y a pas de problème ni personne qui a un problème. Mais cela ne peut se comprendre intellectuellement et ne prend du sens qu’en pratiquant. C’est pour cela que les maîtres zen à qui l’on pose des questions sur le pourquoi et le comment de la méditation répondent invariablement avec ces 2 mots : « Asseyez-vous… »

Pour ce qui est de la différence entre la Mindfulness et la méditation silencieuse, j’aurais donc envie de répondre que la MBSR sert à gérer quelque chose. Alors que la véritable méditation silencieuse amène naturellement à ne plus rien avoir à gérer. Mais, je le répète, il est impossible de comprendre ceci intellectuellement. Je résumerai donc la différence avec cette phrase : la pratique de la pleine conscience amène à être pleinement conscient de ce qui se passe; la pratique de la méditation amène à comprendre ce qui se passe réellement.

Méditation silencieuse ou MBSR ?

Les deux sont justes des outils, mais qui n’ont pas le même but. Le programme MBSR est une démarche de bien-être, alors que la méditation silencieuse dont je parle est une démarche de libération. L’idée de pleine conscience présente dans le programme MBSR est commune aux deux approches. Elle fait partie de la méditation et est l’outil de travail principal du programme MBSR.

  • Si vous vous voulez juste vous calmer, diminuer votre stress ou gérer une dépression, et surtout si pour vous le mot « méditation » n’est qu’un mot, le MBSR est un outil parfaitement adapté.
  • Si vous vous sentez attiré par le mot « méditation », ou que vous visez un objectif plus profond de compréhension, la méditation silencieuse est l’outil le plus adapté.
  • Pour les enfants, je conseille le CD Calme et attentif comme une grenouille, de Eline Snel, qui est un formidable outil de méditation pour les plus jeunes.

Par expérience, les gens qui commencent le programme MBSR pour se sentir mieux vont jusqu’au bout de leur programme de 8 semaines, parce que c’est guidé et efficace. Ceux qui commencent la méditation pour les mêmes raisons arrêtent après quelques semaines, parce qu’ils trouvent que cela ne va pas assez vite. J’ai constaté qu’après quelques temps de pratique de MBSR on a tendance à s’intéresser à la méditation silencieuse. Alors qu’après quelques temps de pratique de méditation silencieuse, pratiquer la MBSR n’a plus de sens.

Le découplage de la pleine conscience de son contexte se comprend comme un changement utile pour faire de ce genre de formation un produit vendable. Mais marchandiser la pleine conscience sous la forme d’une technique commercialisable risque d’aboutir à une dénaturation malheureuse de cette pratique ancienne, qui vise bien plus qu’à réduire la pression artérielle ou aider à être plus concentrés et plus productifs. (Ron Purser et David Loy)

La véritable Pleine Conscience

Puisque la MBSR est un ensemble de techniques basées sur la pleine conscience, qu’est-ce que la pleine conscience alors ? Cela dépend… En tant que technique de méditation, c’est une démarche qui consiste à porter son attention sur le moment présent, instant après instant, de façon intentionnelle, et sans jugement de valeur. Ce peut être aussi une pleine conscience de la réalité de ce qui est, car être pleinement conscient d’être triste est différent d’être pleinement conscient de ce qu’est la tristesse. Enfin, la pleine conscience peut être tout simplement être la conscience elle-même. Concept inabordable par le mental.

Les gens qui commencent par méditer développent automatiquement une pleine conscience de ce qui se passe. Ceux qui commencent par être pleinement conscients de se qui se passe deviennent de plus en plus conscients de ce qui se passe, mais sans s’interroger à propos de la véritable nature de ce qui se passe. Il y a donc une véritable pleine conscience quand il n’y a plus que ce qui est, et une « fausse » pleine conscience qui est une tentative désespérée d’un individu à rester avec ce qui est en essayant de ne pas juger. La différence se situe dans le fait que la véritable pleine conscience ne rejette rien, y compris le jugement. Il y a une différence entre vivre dans un monde cruel sans le juger, et vivre dans un monde tout court. Et, à nouveau, impossible de comprendre réellement cette phrase intellectuellement. Alors… asseyez-vous…

coussin564