MÉDITATION GUIDÉE : CONSTATER

de | 22/02/2016

Avez-vous déjà eu des journées difficiles ? Évidemment ! Mais ce n’est pas pour autant que votre soirée doit l’être aussi. Nous ramenons trop souvent le stress de la journée chez nous. Le passé est le passé. Apprenez à le laisser où il est. Il ne devrait pas être une source de stress mais juste une information stockée dans notre mémoire.

Pour cet exercice*, je vous invite à vous poser quelques questions qui vont vous permettre de sentir ce que j’appelle le « zéro énergie ». En vous posant ces questions, essayez de sentir à quel point cela ne demande aucune énergie de simplement constater ce qui est.

Exemple de questions :
– Combien d’énergie ça me demande de constater que je suis assis(e) ? (ou debout)
– Combien d’énergie ça me demande de constater que je respire?
– Combien d’énergie ça me demande de constater que je suis là?

Observez quelques instants que cela ne demande absolument aucune énergie de constater cela. C’est ce que j’appelle le « zéro énergie ». Mais pourquoi zéro énergie ? Parce que nous ne rejetons pas le fait d’être assis ou de respirer. Si un effort est nécessaire pour constater quelque chose, c’est parce que nous refusons cette chose (consciemment ou inconsciemment).

Dites : « Je refuse que le soleil se lève le matin » et sentez à quel point il est stupide de refuser les choses qui sont déjà ce qu’elles sont.

Ce n’est pas pour cela que l’on ne fait rien. Constater qu’il fait noir ne demande aucune énergie. Mais cela n’empêche pas de sortir avec une lampe de poche. Constater que l’on est malade n’empêche pas de prendre des médicaments pour se soigner. Constater qu’un enfant est perdu ne demande aucune énergie, mais cela n’empêche pas de l’aider à trouver son chemin.

* Le « Je » est utilisé dans cette méditation pour permettre à chacun de se répéter les questions et de les intégrer. Mon objectif étant l’autonomie.